| | | |

Enomatic : une Success Story Italienne.

Tout a commencé en l’an 2000. L’idée était d’ouvrir la cave la plus grande, qualitative et proposant le plus de références de Chianti Classico. Un endroit où l’ont pourrait facilement goûter les vins au verre. Lorenzo Bencistà Falorni (aujourd’hui propriétaire d’Enomatic, avec son frère Stefano), voulait que ses clients puissent goûter non pas trois ou quatre vins comme cela se faisait couramment, mais trente, quarante, ou même cent. Pour réaliser ce rêve, il décida de restaurer entièrement un large espace datant du 19ème siècle, à Greve in Chianti.

Italo Baldini à gauche, et Lorenzo Bencista Falorni à droite

 
Les premiers distributeurs ont été assemblés en 2002, dans un garage, et au mois de Septembre, 7 prototypes de machines circulaires, aujourd’hui appelées Enoround, ont été installés, rendant ainsi accessibles 112 vins à la dégustation au verre.
Ce fut un succès énorme et immédiat, se souvient le Président, à tel point qu’en quelques mois, la « Cantina di Greve » devint le point de vente de vins Toscans le plus important de la région.

Le succès d’Enomatic est venu des consommateurs, qui furent les premiers à réaliser l’importance de ce développement, alors que de l’autre côté, l’un des principaux obstacles fut la méfiance des producteurs de vin.« Méfiance qui a rapidemment été surmontée, et les commandes ont afflué. Notre système nous permettait d’ouvrir et de servir des vins chers et haut de gamme, que les vignobles eux-mêmes vendaient de façon sporadique. Ils ont commencé à appeler, et demandaient ‘Comment faites-vous cela ?' »

« A ce moment là, nous avons commencé à penser à fabriquer ces distributeurs pour d’autres clients. Et c’est l’exigence de ces clients potentiels qui nous a donné le courage nécessaire pour sauter le pas et commencer la production. Notre première « soeur » caviste a été ouverte Moneygram point de l’autre côté du monde, par un Néo-Zélandais qui a été époustouflé par ce qu’il a vu à la Cantina. Maintenant, c’est notre représentant en Asie », dit Lorenzo Bencistà Falorni avec un large sourire.

[colored_box variation= »silver »]
Enomatic a donc été créée en 2002 par deux personnes, qui fabriquèrent et installèrent 15 machines à Greve in Chianti, Rome, Berlin et Tokyo. En 2004, ils quittèrent leur garage et s’installèrent dans des locaux plus grands, où ils produisirent plus de 100 systèmes et se développèrent aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en Irlande, au Canada, en Suède et au Benelux. Et en 2006, ce fut le grand saut : plus de 800 systèmes fabriqués et installés dans les lieux les plus en vue du monde, avec un réseau de plus de 30 distributeurs.
L’année suivante, de nouveaux modèles furent introduits : la gamme Classic, suivie d’abord par la gamme Smart, puis en 2009 par la gamme Elite.

Actuellement, Enomatic fabrique environ 1400 machines par an, propose quatre gammes de produits, et a un réseau d’environ 50 distributeurs dans le monde, couvrant au total plus de 70 pays.
[/colored_box]

Une belle success story Italienne.

A lire également